Le syndicat SUD

Logo sud transp 2002La fédération SUD Santé-Sociaux fait le choix d’un syndicalisme différent qui oeuvre dans le secteur sanitaire et social comme dans le champ de l’interprofessionnel, à rassembler les forces syndicales et associatives qui veulent agir pour combattre toutes formes d’exploitation, d’exclusion sociale, de racisme et de sexisme. Ce syndicalisme favorise l’information en direction des salariés, condition pour qu’ils prennent eux-mêmes en charge leurs revendications et développe des modes d’organisation démocratiques, unitaires et auto-gérés : AG, coordinations, comité de grève, collectifs ... Il s’organise selon les principes du fédéralisme, respectant l’autonomie des structures, leur expression diverse et complémentaire pour une solidarité et une démocratie effectives.

De part la nature du secteur sanitaire et social féminisé à plus de 80%, SUD Santé-Sociaux impulse concrètement la féminisation des instances et des structures et promeut la prise en charge des principales revendications et besoins spécifiques des femmes, et notamment, l’accès au droit à l’avortement et à la contraception et la lutte contre la ségrégation sexiste. SUD Santé-Sociaux tient à affirmer son indépendance à l’égard de tous les pouvoirs, des partis, des Eglises, comme de tout groupement extérieur.

Pour un projet de transformation sociale

Dans un contexte général d’acceptation du capitalisme qui serait inéluctable, le patronat poursuit ses offensives et défend ses intérêts de classe : la recherche du profit maximum.

Les gouvernements mènent une politique de démantèlement des solidarités nationales entraînant la pire régression sociale des 60 dernières années. Ces projets visent à promouvoir le risque individuel par opposition à la solidarité et favorisent la précarité et l’exclusion.
Face à cette situation SUD santé sociaux a pour ambition de développer une démarche et un projet interprofessionnel alternatif basé sur le partage des richesses. Un projet de transformation sociale qui met en priorité la satisfaction des besoins sociaux fondamentaux.

 

Et pourquoi SUD ?

S pour Solidaires des salariés de différentes professions et de différents secteurs d'activité. Nous refusons toute opposition d'une catégorie à une autre, tout corporatisme, tout ordre professionnel. Nous soutenons les titulaires et les précaires, les soignants comme les administratifs et les techniques, les fonctionnaires comme les salariés du privé. Nous refusons toute discrimination sexiste, raciste, homophobe et agissons pour bannir de tels comportements sur les lieux de travail et dans la société.

U pour Unitaires, car l'unité d'un maximum d'organisations syndicales et des salariés est un atout déterminant pour gagner sur nos revendications. La division fait le jeu des patrons, des directions et de tout gouvernement. Nous recherchons, malgré les difficultés, en toutes circonstances, sans exclusive, ni préalable l'unité d'action avec l'ensemble des organisations syndicales.

D pour Démocratiques. Le fonctionnement du syndicat qui organise de façon permanente les salariés doit être transparent. Notamment, les actions et négociations ne doivent pas se faire sans les salariés, et encore moins contre eux. Nous avons au contraire la volonté d'impliquer un maximum d'adhérents dans la vie syndicale.

 

Notre représentativité :

Dans le secteur publique : la fédération SUD Santé sociaux (4ème fédération syndicale dans la FPH) siège au Conseil Supérieur de la Fonction Publique Hospitalière et au Haut Conseil des Professions Paramédicales, ainsi qu'au CGOS et à l'ANFH. Nous sommes aussi représentés au Conseil supérieur de la Fonction publique par l'intermédiaire de notre union syndicale interprofessionnelle Solidaires.

 

Dans le secteur privé : SUD est aujourd'hui représentatif dans la majorité des conventions collectives de notre secteur, à savoir : la CC66, les CHRS, la CC65, les CLCC (Centre de Lutte Contre le Cancer). Nous sommes également à la table de la BASS (Branche des Associations Sanitaires et Sociales) ce qui n'est pas pour ravir l'UNIFED (le syndicat employeur). Nous espérons bien devenir représentatifs dans celles qui manquent : la CC51 et la Croix Rouge.

×